Professionnels du nettoyage à sec... vos boues perchlorées doivent
être traitées, elles peuvent aussi être valorisées.

Grâce au nettoyage à sec, les vêtements sont plus éclatants et peuvent se porter plus longtemps. Cette activité fait appel à des équipements performants, modernes, de qualité, et à un certain nombre de solvants de nettoyage. La législation européenne et française visant à protéger la santé et l’environnement s’est préoccupée de la manière dont les professionnels emploient ces solvants. Ainsi, l’Arrêté Type 23.45 impose en France des contraintes techniques sur la sécurité des équipements et des locaux ainsi que sur la gestion des déchets.
Le perchloréthylène est aujourd’hui le solvant le plus ancien et le plus fréquemment utilisé. C’est aussi celui pour lequel les données, en terme de protection de la santé et de l’environnement, sont les plus sûres et les plus nombreuses. Son avenir, dans le cadre du développement durable, dépend donc essentiellement du professionnalisme de ses utilisateurs.
Chaque année en France, les pressings produisent environ 2500 tonnes de déchets perchlorés soit en moyenne 300 Kg par établissement. Maille Environnement met à leur disposition ses outils de valorisation et de traitement. Le solvant recyclé peut alors retrouver une nouvelle vie et de nouveaux usages dans diverses industries.
Pour faire traiter leurs boues perchlorées, les professionnels du nettoyage à sec, soucieux des bonnes pratiques environnementales (une préoccupation de plus en plus partagée par la clientèle), peuvent faire appel à leur fournisseur de produit neuf ou contacter un collecteur de déchets industriels. L’homologation technique de cette filière par les Agences de l’Eau permet de bénéficier d’aides financières.
Un article très intéressant sur l’avenir du perchloréthylène dans Entretien Magazine
(N° de Juillet - Août 2005)